Blog

← Retour
02/07
2020

L’indice de Masse Corporelle (IMC) de la personne âgée

L’Indice de Masse Corporelle (IMC) est un moyen de dépister le surpoids et l’obésité. Il consiste en effet à calculer le poids au m2 d’une personne afin d’estimer un excès de masse grasse.

couple de seniors en train de cuisiner

La classification de l’IMC

L’OMS a classifié différentes catégories d’IMC pour les adultes à partir de 18 ans. La classification de la dénutrition chez les personnes âgées est cependant un peu différente. En effet, alors que les adultes sont éventuellement dénutris à un IMC de 18,5 kg/m2, les séniors le sont potentiellement lorsque leur IMC est inférieur à 21 kg/m2.

Classification

IMC adultes

IMC seniors

Dénutrition< 18.5< 21
Corpulence normale18.5 à 24.9921 à 24.99
Surpoids≥ 25
Obésité de grade 1≥ 30 - 34.99
Obésité de grade 235.00 – 39.99
Obésité de grade 3≥ 40.00

Pour les personnes âgées, une corpulence normale se caractérise par un IMC compris entre 21 et 25. Il s’agit donc d’une fourchette de poids dans laquelle le taux de masse grasse est idéal pour la santé.

Cependant, un autre indice existe pour calculer le taux de masse grasse afin de savoir si celui-ci est sain ou non. Il s’agit en effet de l’Indice de Masse Grasse (ou IMG), qui prend en compte l’IMC.

L’IMC pour suspecter la dénutrition chez les seniors

On suspecte une dénutrition chez les personnes de plus de 70 ans lorsque leur indice de masse corporelle est inférieur à 21 kg/m2. Il ne s’agit évidemment pas du seul critère de diagnostic : un dépistage de la dénutrition doit également se baser sur des valeurs biologiques, telles que l’albuminémie et la préalbuminémie.

Les risques d’un faible poids sont ceux de la dénutrition. En effet, lorsque les apports nutritionnels ne permettent pas de combler les besoins de l’organisme, des conséquences surviennent sur le taux de masse musculaire, sur le système immunitaire et aussi sur l’autonomie d’une personne.

La dénutrition représente un risque accru chez les personnes âgées isolées. En faisant appel à une aide à domicile, un suivi est effectué et permet d'alerte la famille et le médecin traitant du patient dans le cas où cela s'avère nécessaire. L'aide à domicile pourra notamment se charger de préparer des plats adaptés aux besoins du bénéficiaire.

Faire appel à une auxiliaire de vie

Le surpoids chez les personnes âgées

Troubles cardiovasculaires, métaboliques et articulaires... autant de conséquences provoquées par le surpoids. Des études ont révélé cependant que le surpoids, malgré ses complications, n’augmentait pas le risque de mortalité chez les personnes âgées.

En outre, le surpoids et l’obésité ne protègent pas de la malnutrition et ils peuvent parfois même cacher une dénutrition. Celle-ci est en général suspectée lors d’un interrogatoire qui révèle une perte de poids importante et récente, répartie sur une petite durée. Le diagnostic est confirmé par une analyse sanguine.

Les conséquences de l’obésité à tout âge

L’obésité a été reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme étant une maladie chronique grave, étant donné que ses conséquences sont néfastes voire mortelles, et ce à tout âge de la vie. L’IMC est un moyen de diagnostiquer l’obésité et il existe 3 catégories qui expriment graduellement l’importance des menaces sur la santé.

indice de masse corporelle et obésité

  1. L’obésité de grade 1

    Lorsque l’IMC est entre 30 et 35, le sujet est dit en obésité de gradé 1, ou obésité modérée. A ce stade, la santé est menacée d’un point de vue cardiovasculaire (hypertension artérielle, troubles circulatoires...), métabolique (diabète...), troubles immunitaires (cancer...), et autre. En effet, l’obésité peut engendrer de l’insulino-résistance, ce qui plus tard sera à l’origine du diabète de type
    Il s’avère que les personnes obèses ont trois fois plus de risque d’être diabétiques que les personnes non obèses, et que plus de 80% des personnes diabétiques de type 2 sont obèses.

  2. L’obésité de grade 2

    L’obésité de grade 2, ou l’obésité sévère, est diagnostiquée lorsque l’IMC est compris entre 35 et 40. Les complications et les risques de développer une maladie sont significativement plus élevés.

  3. L’obésité de grade 3

    L’obésité de grade 3, aussi appelée obésité morbide, se caractérise par un IMC supérieur à 40. Les risques de contracter une maladie et le taux de mortalité sont beaucoup plus élevés. Certains médecins parlent également d’une obésité de grade 4, ou obésité massive, qui serait franchie lorsque l’IMC est supérieur à 50.

L’IMC est-il pertinent pour les seniors ?

Utiliser l’IMC est très pertinent pour repérer la dénutrition chez les seniors. Lorsqu’il révèle un potentiel état de dénutrition, il doit interpeller et inciter à faire une prise de sang pour confirmer ou non le diagnostic. Ce diagnostic aboutit normalement à une prise en charge et améliore considérablement la santé d’une personne et lui prolonge l’espérance de vie.

Cependant, l’IMC n’est pas très pertinent pour les personnes de plus de 70 ans qui sont en surpoids car le taux de mortalité ne serait pas plus élevé chez cette catégorie de personne, par rapport à ceux du même âge qui sont de corpulence normale. En revanche, en ce qui concerne l’obésité, le calcul de l’IMC est à considérer sérieusement à tous les âges. Le taux de mortalité des personnes âgées obèses et en effet augmenté d’au moins 10%. Bien que cette “maladie chronique” soit menaçante pour la santé, la perte de poids peut elle aussi être très dangereuse. Si une perte de poids est recommandée par le médecin, alors celle-ci doit être encadrée par un(e) diététicien(ne) et le médecin généraliste, ou un médecin nutritionniste.

Selon des études, l’IMC qui promet une espérance de vie maximale serait entre 25 et 27 kg/m2, et plus idéalement à 24 kg/m2.

Prendre rendez-vous avec une diététicienne

Les limites de l’IMC

L’IMC est une valeur pratique et facile d’accès, mais qui n’est pas juste pour tout le monde. En effet, certaines personnes devraient plutôt avoir recours à d’autres méthodes afin d’estimer leur taux de masse grasses, telles que :

  1. L’Indice de Masse Grasse


    l'indice de masse grasse

    L’Indice de Masse Grasse (IMG) est une valeur obtenue par un calcul qui inclut l’IMC, qui permet de connaître le pourcentage de masse adipeuse qui est répartie dans le corps.
    L’IMG se calcule avec la formule suivante :

    IMG (hommes) = (1.20 x IMC) + (0.23 x âge) − (10.8 x 1) − 5.4
    IMG (femmes) = (1.20 x IMC) + (0.23 x âge) − (10.8 x 0) − 5.4

    Calculer son taux de masse graisseuse est pertinent à tout âge car le poids peut être faussé par un taux de masse maigre (muscles, os...) plus bas ou plus élevé que la moyenne.
    Des recherches scientifiques ont révélé qu’à partir de 40 ans, il n’est pas recommandé d’avoir un IMG supérieur à 21% pour les hommes et 22% pour les femmes.
  2. La balance à impédancemètre

    balance à impédancemètre

    La balance à impédancemètre se distingue d’un pèse-personne classique car en plus de donner le poids, elle permet également d’estimer le taux de pourcentage de graisses dans le corps d’une personne. Attention cependant aux contre-indications de cette balance car son utilisation n’est pas recommandée aux personnes qui portent un stimulateur cardiaque ou un autre appareil électronique.

  3. La mesure du pli cutané


    La mesure du pli cutané

    La mesure du pli cutané est un peu moins pratique qu’une simple pesée mais elle est très efficace et utilisée dans le milieu sportif. Cette mesure nécessite une pince à pli cutanée et les 4 plis principaux à pincer sont : le pli du triceps, du biceps, du sous-scapulaire et du sus-iliaque.

Ces diverses méthodes permettent donc de mesurer fiablement le taux de masse grasse, contrairement à l’IMC qui ne fait qu’estimer un excès de masse grasse. Les personnes pour qui l’IMC n’est pas une valeur très exacte sont :

  • Les personnes à morphologies gynoïdes


    morphologies gynoïdes

    Une personne qui a une morphologie gynoïde est une personne dont la masse adipeuse est majoritairement répartie sur le bas du corps. Dans ce cas de figure, les organes vitaux sont moins exposés aux risques présentés par un excès de masse grasse. Une personne en surpoids qui a une morphologie gynoïde présente potentiellement moins de risque qu’une personne au même taux de masse grasse et dont la morphologie est de type androïde. Toutefois, une obésité gynoïde augmente autant les risques de souffrir de pathologies qu’une obésité androïde. Le meilleur moyen de dépister une obésité androïde est de prendre les mesures du tour de taille. Une femme est en état d’obésité androïde lorsque son tour de taille est supérieur à 88 cm et un homme, lorsque son tour de taille est supérieur à 102 cm. Lorsqu’une personne présente un excès de masse adipeuse sur le haut et sur le bas du corps, alors il s’agit d’une obésité mixte.
  • Les personnes en états de maigreur constitutionnelle

    La maigreur constitutionnelle est un état physiologique qui concerne les personnes dont le poids est inférieur au poids de santé recommandé mais qui ne sont ni dénutries et qui ne présentent aucun trouble du comportement alimentaire. En général, ces personnes sont résistantes à la prise de poids, et leur bilan sanguin hormonal ne révèle aucune anomalie. Ce type de maigreur est le plus souvent héréditaire.

  • Les personnes sportives

    L’IMC ne sera pas très fiable sur les personnes très sportives car leur IMC n’est pas toujours compatible avec leur taux de masse grasse. En effet, certaines personnes sportives peuvent avoir un IMC correct grâce à leur taux de masse musculaire élevé mais un faible taux de masse graisseuse. D’autres sportifs encore, peuvent avoir un IMC qui suspecte un surpoids alors que leur taux de masse graisseuse est sain. L’IMC est donc un indice à prendre en considération à tout âge de la vie, mais qui n’a pas la même valeur à tous les âges. De plus, il présente certaines limites étant donné qu’il ne révèle pas le pourcentage exact de la masse adipeuse, ni la répartition corporelle de cette masse.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à vous proposer des offres, contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations et paramétrer vos cookies, cliquez ici.