Blog

← Retour
05/01
2018

L’isolement des aînés : un enjeu de société

L’isolement des personnes âgées est un enjeu sociétal de plus en plus signifiant. En effet, 1 personne âgée de plus de 75 ans sur 4 souffre de solitude. Le principal facteur d’isolement étant l’incapacité physique due au grand âge.

Comment expliquer ce phénomène ? Quelles peuvent être les conséquences de l’isolement social pour les personnes âgées ? Quels sont les causes ou les facteurs à risque ? Comment peut-on agir face à cette solitude ? Le point avec la rédaction Click&Care.

300 000 personnes âgées en situation de mort sociale

Récemment, l’association Les petits frères des Pauvres a dévoilé des chiffres flagrants : 300.000 français de plus de 60 ans sont en situation de mort sociale en France, ce qui représente l’équivalent de la population d’une ville comme Nantes.

Cette situation s’aggrave avec l’âge et touche plus fortement les plus de 85 ans, âge à partir duquel il y a une rupture significative des cercles de sociabilité : contacts moins fréquents avec les petits-enfants, avec la famille éloignée, avec le cercle associatif, le voisinage.

C’est également l’âge où les sorties se réduisent : 10% des 85-89 ans sortent moins d’une fois par semaine voire jamais, l’autonomie diminue de plus en plus et le sentiment de solitude se renforce.

Solitude et isolement : comment éviter une telle situation ?

Il est possible de repérer des signes précurseurs chez la personne âgée. Se plaint-elle plus régulièrement ? La fréquence des contacts a-t-elle changé ? Le ton de sa voix est-il inhabituel ?

S’intéresser à son quotidien, son rythme et ses habitudes de vie permet de déceler les changements et d’échanger avec la personne sur ce qu’elle ressent et ce dont elle a envie. Il en va donc de la responsabilité des proches (famille, voisinage…) de s’interroger sur les conditions du « bien-vieillir » de leurs aînés, l’important étant de ne pas attendre que les personnes ne puissent plus se suffire à elles-mêmes pour leur proposer une présence ou une assistance.

Les caisses de retraite font également un travail de prévention important en relayant des informations et des conseils aux retraités.

 

Isolement des seniors : quelles conséquences sur la vie quotidienne ?

Lorsque les personnes âgées se retrouvent dans une situation d’isolement, elles perdent bien souvent l’envie des choses, mais également l’appétit, car manger seul est triste. Elles montrent aussi un intérêt réduit pour le reste du monde, certaines ne regardent plus la télévision (trop fatiguant, trop agressif…) et n’ont plus l’énergie et la volonté de sortir.

 

Quelles solutions pour faire face à une situation d’isolement ?

Deux ingrédients sont fondamentaux pour faire face à une situation d’isolement : le temps et la relation de confiance. Dès les premiers « signaux d’alerte » repérés, il est nécessaire de mettre en place une relation de confiance avec un interlocuteur privilégié, pilier du « projet de vie » de la personne. Il faut tenter de savoir comment elle se sent, moralement et physiquement, et ce qu’elle souhaite qu’on lui apporte.

Il faut également assurer une présence régulière, c’est le rôle des aidants, chiffrés au nombre de 11 millions en France. Lorsque cela est possible, les proches aidants hébergent « l’aidé » (66% d’entre eux d’après la Fondation April – Etude 2017), habitent à proximité et assurent une présence régulière. Si la personne a les capacités physiques de sortir, pourquoi ne pas l’y inviter ?

Si l’aidant a besoin de « répit » ou habite trop loin, il est préférable de se tourner vers des services à domicile : les familles ont par exemple la possibilité de faire appel à une aide à domicile qualifiée, via la plateforme Click&Care. L’aide à domicile a pour but d’aider la personne en perte d’autonomie dans les actes de la vie quotidienne, et lui apporte « le bruit du monde ». Elle cherche à échanger avec les personnes âgées, à s’intéresser à elles, à apporter une écoute attentive…

Par ailleurs, une coordination efficace entre les différents acteurs est nécessaire pour guider la personne âgée et ses proches dans le parcours d’aide. Tournez-vous vers votre Mairie pour être orienté et renseigné.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à vous proposer des offres, contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations et paramétrer vos cookies, cliquez ici.