Blog

← Retour
26/08
2020

Alimentation anti-cancer

Le système immunitaire a pour rôle d’identifier les agents pathogènes et les corps étrangers, puis de les éliminer. Lorsque des cellules cancéreuses se développent et que le système immunitaire ne parvient pas à les éliminer, une bonne alimentation, de l’activité physique et une bonne hygiène de vie générale doivent être mis en place afin de soutenir le système immunitaire. En effet, il est indéniable que notre alimentation a un impact sur notre santé et qu’elle peut limiter l’apparition des cancers ou favoriser la guérison lorsque le cancer s’est déjà déclaré.

aliments anti-cancer

Les cancers les plus fréquents

Selon Santé Publique, les cancers représentent en France la première cause de décès chez l’homme et la deuxième chez la femme. Les cancers les plus fréquents sont :

  • Le cancer du sein
  • Le cancer de la prostate
  • Le cancer des poumons
  • Le cancer colorectal

D'autres cancers sont moins fréquents mais tout de même bien réels, et touchent une partie de la population :

  • Le cancer de la peau
  • Les cancers de la tête et du cou
  • Le cancer du larynx
  • Le cancer du col de l’utérus
  • Les hémopathies malignes
  • Le cancer du pancréas

Pourtant localisés à des endroits différents, tous ces cancers ont en commun de s’être développés à partir de cellules normales afin de devenir des cellules cancéreuses, et de proliférer de façon rapide, excessive et anarchique. Ces cellules tumorales développent des anomalies plus ou moins prononcées en fonction de leur stade de développement.

5 points essentiels pour une alimentation anti-cancer

1. Manger moins pollué

agriculture biologique

Préférer les aliments d’origine d’agriculture biologique, avec le moins d'additifs possible (dont moins d’arômes et de conservateurs) et privilégiez les eaux pures qui ne contiennent pas de métaux lourds. Afin de s’assurer une eau pure, privilégiez les eaux embouteillées. Variez les eaux de source et les eaux minérales pauvres en nitrates et en nitrites tout en consommant la quantité d'eau recommandée.

Certains poissons sont plus pollués que d’autres en raison de leur environnement et notamment de leur taille. Evitez ainsi le thon, le saumon d’élevage, le requin, le carrelet et l’espadon

2. Miser sur des antioxydants

antioxydants

Afin de limiter la dégénération cellulaire induisent pas le stress oxydatif, il est très important de consommer des aliments riches en antioxydants. Il s’agit de :

  • Légumes (l’artichaut, l’asperge, la betterave, le brocoli, le chou rouge, les oignons, le poivron …)
  • Fruits (les fruits rouges, les pommes, le citron …)
  • Les herbes aromatiques (la sariette, la menthe, l’origan, le thym, le basilic, le persil, la sauge, l’ail …)
  • Les épices (le cumin, le safran, le gingembre, le poivre, les graines de moutardes, le curry, la cannelle, les clous de girofle moulus, le curcuma, le paprika …)
  • Les légumineuses (les lentilles, les haricots rouges, les pois chiches …)
  • Les huiles végétales (huile de pépin de raisin, huile de germe de blé, huile de tournesol, huile de colza, huile de lin, huile de noix …)
  • Les fruits à coques (les noisettes, les amandes, les pistaches, les noix de pécan …)
  • Le chocolat noir non sucré
  • Le thé bio

3. Choisir de bons gras

aliments bon gras

Limiter les mauvaises graisses en limitant votre consommation de viande rouge à 1 à 2 fois par semaine, de viande blanche à 1 à 3 fois par semaine, de charcuterie, gibier et abats à 1 à 2 fois par semaine. Pensez également à consommer 2 portions de poissons par semaine dont au moins une fois du poisson gras. Vous pouvez consommer 6 œufs par semaine, mais privilégiez ceux qui sont d’origine d’élevages en plein air.

N’oubliez pas de consommer chaque jour des huiles végétales riches en oméga 9 et en oméga 3, et de manger une portion de fruits à coque par jour.

4. Attention à la cuisson et aux huiles

cuisson vapeur

Privilégiez les cuissons à la vapeur, à l’eau et à basse température. Evitez de cuire vos repas avec du beurre et de la crème et privilégiez des huiles adaptées à la cuisson.

5. Limiter le sucre raffiné

sucre raffiné

Etant donné que les cellules cancéreuses se nourrissent plus de sucre que les cellules normales, nous vous conseillons d’éviter complètement cet aliment si vous avez un cancer ou sinon de le limiter à maximum 50g par jour si vous souhaitez préserver votre santé.

Introduire le fait que les aides à domicile peuvent préparer de bons petits plats adaptés au régime, s’assurer que les personnes ont pris leurs repas, etc.

Les aides à domicile, pour vous soutenir dans votre démarche

Une aide à domicile permet à une personne dépendante d’avoir une alimentation régulière, variée et équilibrée, et adaptée à son régime alimentaire. N’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions vous mettre en relation avec une aide à domicile.

En attendant, nous vous invitons à consulter notre article de blog pour vous aider à bien choisir votre auxiliaire de vie.

Sources :

Santé Publique France, Fondation contre le cancer (Belgique)Eau Vie

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à vous proposer des offres, contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations et paramétrer vos cookies, cliquez ici.