Repenser son logement

L’âge croissant et la survenue d’un problème de santé peuvent amener de nombreuses familles à se questionner face à la perte d’autonomie et la dépendance d’un de leurs proches. Le maintien à domicile s’impose comme l’une des solutions incontournables. Afin d’adapter l’habitat au contexte de vie de la personne, il est bien souvent indispensable de repenser l’aménagement.

aménagement logement personne âgée

Des aménagements pour mieux vivre chez soi

L’avancée en âge, un trouble de santé, une fragilité sont autant de raisons qui peuvent mener à une volonté de repenser l’organisation de son logement ou d’y réaliser quelques travaux d’aménagement. L’objectif est d’adapter l’habitation à la problématique de la personne, à ses besoins, afin d’obtenir une surface plus fonctionnelle, plus sécurisante et plus accueillante.

Lorsque l’on vieillit, les besoins en confort et en ergonomie augmentent. Certains aménagements simples peuvent permettre d’éviter la survenue d’accidents domestiques. Il serait par exemple dommage de se fracturer le col du fémur en raison d’un simple manque d’éclairage !

Aménager son logement : une solution accessible au plus grand nombre

Le maintien à domicile se développe de plus en plus et est plus facile à mettre en œuvre qu’auparavant mais attention : cela ne s’improvise pas ! A l’approche de la soixantaine, il convient d’être prévoyant et de réfléchir aux travaux à accomplir pour adapter son logement. Face à des aménagements trop lourds ou un sentiment d’insécurité lié à la configuration de l’habitation, certaines personnes envisagent de déménager.

Néanmoins, il n’est pas toujours nécessaire d’entreprendre de grands travaux. Il peut s’agir de passer un bon coup de pinceau sur les murs, de faire quelques travaux d’isolation ou encore de décloisonner une pièce pour y apporter plus de lumière et d’espace. Certains aménagements peuvent être qualifiés de « classiques » en la matière et ont fait leurs preuves : la transformation d’un bureau en chambre au rez-de-chaussée pour ne pas avoir à utiliser les escaliers fréquemment, le remplacement d’une baignoire par une douche à l’italienne ou encore le choix d’un mobilier adapté.

Adapter son logement pièce par pièce

Anticiper sa propre sécurité est primordial pour réduire les risques de la vie quotidienne, notamment pour prévenir les chutes. Vous trouverez ci-dessous quelques astuces, répertoriées par pièce du logement, qui pourront vous aider à améliorer votre quotidien.

Chaque habitation et chaque situation sont différentes, il convient donc d’identifier les aménagements les plus pertinents dans votre cas. Pour y parvenir, vous pouvez solliciter l’accompagnement d’un ergothérapeute. Ce professionnel paramédical pourra vous aider dans votre projet d’aménagement, afin d’adapter votre logement à vos besoins ou encore préconiser des aides techniques pour vous garantir un maximum d’indépendance et d’autonomie.

L’entrée

Cette zone d’accueil n’est souvent pas suffisamment sécurisée et lumineuse. Certains changements peuvent simplifier l’usage de cet espace :

  • Investir dans une porte d’entrée automatique adaptée
  • Installer des interrupteurs automatiques à détection de mouvement
  • Remplacer le paillasson par un tapis extérieur, que l’on conseille de fixer à l’aide de bandes antidérapantes.

La cuisine

aménagement cuisine personne âgée

La cuisine est un lieu à fort potentiel d’accidents domestiques (sol mouillé, mobilier de cuisine inadapté…).Voici quelques recommandations :

  • Choisir des plaques vitrocéramiques ou à induction sécurisées équipées de boutons ergonomiques
  • Prévoir des tables et des chaises à hauteur concordante et fixer des patins antiglisse aux pieds
  • Placer les manettes de contrôle d’arrivée de gaz à portée de main
  • Ne pas surcharger la cuisine d’objets risquant de tomber et privilégier des petits meubles coulissants.

Le salon, séjour et salle à manger

aménagement salon personne âgée

Ces lieux peuvent manquer de praticité, notamment au niveau de l’emplacement du mobilier et des rangements. La télévision peut engendrer des difficultés d’utilisation. Voici quelques conseils :

  • Placer le mobilier de telle sorte à faciliter la circulation et retirer les tapis ou les fixer au sol
  • Faire le choix d’un fauteuil confortable, équipé d’un repose-pied et d’accoudoirs, qui vous convient
  • Rendre les rangements plus accessibles, les réorganiser
  • Acheter une télécommande simplifiée à touches larges afin d’en faciliter l’usage.

La chambre

aménagement chambre personne âgée

Mal agencée, cette pièce peut vite devenir inconfortable, et même manquer de sûreté. Pour l’améliorer, il est possible de procéder à quelques changements  :

  • Disposer le lit de façon à pouvoir y accéder des deux côtés aisément
  • Retirer un éventuel tapis ou descente de lit, si le sol est glissant (parquet ciré par exemple)
  • Installer suffisamment de prises de courant et une commande en va-et-vient en tête de lit, une lumière télécommandée voire un chemin lumineux

La salle de bain et les toilettes

aménagement salle de bain personne âgée

Les sanitaires présentent eux-aussi des risques de chute. Quelques recommandations peuvent être mises en œuvre :

  • Si la salle de bain est équipée d’une baignoire, prévoir un marchepied antidérapant et une poignée fixée au mur, afin de sécuriser les transferts
  • Une fois dans la baignoire, s’asseoir dans un siège de fond de baignoire ou dans un siège de bain électrique
  • Si possible, remplacer la baignoire par une douche à l’italienne, présentant moins de risques
  • Installer tout de même une barre d’appui pour y entrer, un siège de douche et un carrelage antiglisse de couleur différente du reste de la salle de bain
  • Choisir une cuvette de WC adaptée à votre taille et à la bonne hauteur (certaines sont réglables)
  • Prévoir ici encore des barres d’appui fixées au mur.

Domotique : des aménagements pour pallier les difficultés de mobilité

Faire le choix de la domotique, c’est bénéficier d’une réelle plus-value en termes de confort. Il existe de nombreuses possibilités, comme les volets électriques télécommandables à distance, la programmation de vos différents appareils électroménagers, sans oublier l’éclairage automatique.

Peut-on prétendre à des aides financières pour aménager son logement ?

Les travaux d’aménagement peuvent être onéreux. Heureusement, il existe des aides financières et fiscales. Dans le cadre de certaines rénovations, vous pouvez notamment bénéficier d’un crédit d’impôt.

L’Assurance retraite et les collectivités territoriales (région, département, commune) peuvent apporter une contribution aux dépenses liées à l’aménagement du domicile. Certains travaux peuvent également être pris en charge dans le cadre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), qui est attribuée et versée par le conseil départemental. Il en est de même avec la PCH (prestation de compensation du handicap), attribuée par la MDPH et versée aussi par le conseil départemental.

Enfin, vous pouvez solliciter l’ANAH (Agence nationale de l’habitat). Cette organisation encourage la réalisation de travaux d’amélioration, notamment chez les personnes âgées, dans l’objectif de favoriser un maintien à domicile qualitatif et serein. Des aides financières peuvent ainsi être accordées (dans le cadre d’un remplacement d’une baignoire par une douche de plain-pied, ou de l’installation d’un monte-escalier par exemple).

Vous souhaitez en savoir plus sur l'aménagement du logement dans le cadre du maintien à domicile ou avez une question sur nos services ?

Les conseillers Click&Care sont à votre écoute pour y répondre !

N’hésitez pas à nous contacter au 09 78 38 38 38 ou famille@clickandcare.fr ou en cliquant ici !

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à vous proposer des offres, contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations et paramétrer vos cookies, cliquez ici.