Blog

← Retour
26/08
2020

Prévenir ou guérir l’hypertension artérielle

L’hypertension artérielle est une pathologie qui concerne tous les âges, mais surtout les plus de 65 ans. Etant donné qu'elle ne présente en général aucun symptôme ou désagrément. De ce fait, la plupart des personnes qui en souffrent la découvrent lors d’un contrôle de routine chez le médecin, ou très tard. Une hypertension qui n’est pas connue ne peut pas être traitée et c’est lorsqu’elle persiste qu’elle peut devenir problématique pour tout le système cardiovasculaire et plus encore.

hypertension artérielle

Définition de la pression artérielle

La pression artérielle est la pression à laquelle le sang est pompé du cœur jusqu’aux capillaires à travers tout le corps. Ce processus de pompage se produit lorsque le cœur se contracte, c’est pourquoi le flux n’est pas uniforme.

Lors de la mesure de la pression artérielle, deux valeurs sont données comme par exemple : 120/80 milimètre de mercure (mmHg). Ces deux valeurs correspondent successivement à la tension systolique (ou systole) et à la tension diastolique (diastole).

  • La systole est la pression qui a lieu lorsque le cœur se contracte. C’est la valeur la plus élevée, et elle doit être à 120 mmHg ou moins.
  • La diastole est la pression exercée par le sang sur les parois artérielles lorsque le cœur se relâche suite à la contraction. C’est donc la valeur la plus faible, et elle doit être à 80 mmHg ou moins.

Qu'est-ce que l’hypertension artérielle ?

Une hypertension artérielle est suspectée lorsque la tension systolique est à plus de 140 mmHg, ou lorsque la tension diastolique est à plus de 90 mmHg. La pré-hypertension correspond à une tension systolique entre 120 et 140 ou une tension diastolique entre 80 et 90.

L’hypertension artérielle est dans la grande majorité des cas essentielle, c’est à dire qu’elle n’est pas secondaire à un problème de santé. L’âge et l’hérédité en sont les causes principales mais l’obésité, la sédentarité, le tabagisme, l’abus d’alcool, le stress, ou encore une consommation importante en sel peuvent également en être responsable. Lorsqu’on dit d’une hypertension qu’elle est secondaire, c’est qu’elle est la conséquence d’une maladie ou de la prise fréquente de médicaments, tels que des anti-inflammatoires, des bronchodilatateurs, des décongestionnants nasaux, de la pilule contraceptive, des coupeurs d’appétit ou encore des drogues illégales.

Etant donné que la tension artérielle varie en fonction des jours et de l’humeur, le diagnostic de l’hypertension ne peut pas être posé après une seule mesure. Il n’est en effet pas rare de relever isolément une tension plus élevée que la normale. Afin de poser le diagnostic d’une hypertension artérielle il est donc nécessaire d’avoir plusieurs mesures puis d’en faire une moyenne. Deux moyens existent pour y parvenir :

Le relevé d’automesure

automesure hypertension artérielle

Le tensiomètre automatique est un appareil d’automesure qui peut être prêté par le médecin ou fourni en pharmacie.

Le holter tensionnel

holter tensionnel

Aussi appelé MAPA (Mesure Ambulatoire de la Pression Artérielle), le holter tensionnel est un outil de mesure proposé par le cardiologue. Le MAPA comporte un brassard qui doit être porté de 24 à 48 heures et permet ainsi de mesurer la tension pendant une journée active et pendant le sommeil, afin d’obtenir une moyenne globale.

Quelques chiffres...

Selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, 1 français sur 3 serait hypertendu mais seulement 1 sur 2 serait au courant de son hypertension. L’incidence de cette maladie chronique artérielle serait accrue avec l’âge. Selon leurs estimations, 10% des 18-34 ans seraient hypertendus, comme plus de 65% des personnes de plus de 65 ans.

Parmi les personnes qui auraient connaissance de leur hypertension, seulement une sur deux serait traitée et parmi celles qui sont traitées, une sur deux aurait une pression artérielle normalisée. Etant donné que cette maladie chronique soit très répandue et que les chiffres démontrent que peu d’hypertendus sont traités, la première action à réaliser pour la prévenir est d’en parler le plus possible. En effet, prévenir permet d’augmenter la vigilance de chacun quant aux facteurs de risque, et incite davantage à consulter régulièrement son médecin pour contrôler sa tension.

Les complications liées à l’hypertension artérielle

infographie risques de l'hypertension artérielle

Si tous les professionnels de la santé cherchent à nous sensibiliser par rapport à l’hypertension artérielle, c’est car les complications de cette pathologie sont multiples et peuvent dérégler n’importe quel organe. Ceux qui y sont les plus sensibles, sont :

1. Le système cardiovasculaire

L’hypertension artérielle induit l’athérosclérose, ce qui peut avoir de graves conséquences, comme par exemple l’affaiblissement du cœur. Les troubles de la circulation sanguine provoqués par l’hypertension peuvent aussi affecter les jambes et induire des douleurs lors de la marche.

2. Le système nerveux

L’athérosclérose augmente également le risque d’Accident Vasculaire Cérébral. De plus, l’hypertension augmente le risque de démence.

3. La vision

L’hypertension artérielle altère également la vision, tel que la rétinopathie hypertensive.

4. Les reins

Les reins ont pour fonction de filtrer le sang. Sans une circulation sanguine optimale, ils s’affaiblissent. C’est pourquoi environ 50% des insuffisances rénales sévères sont dues à une hypertension ou au diabète.

Prévenir ou guérir l’hypertension artérielle

L’hypertension n’est pas une fatalité et il est tout à fait possible de la prévenir ou de la faire baisser. Les conseils pour avoir une tension artérielle optimale concernent l’activité physique, l’alimentation et le sommeil. En effet, améliorer son hygiène de vie peut parfois avoir de meilleurs effets sur la pression artérielle que les traitements médicamenteux.

1. Préférez les aliments frais

Cuisiner soi-même ses aliments frais n’aura pas le même impact gustatif, ni le même impact sur la santé. Les fruits et légumes frais, la viande, le poisson et les œufs frais, le lait et les produits laitiers sont des produits qui regorgent de saveur et qui ne demandent qu’à être redécouverts. Evitez les plats et les sauces préparées et les boîtes de conserve qui sont beaucoup plus riches en sel et/ou en mauvaises graisses.

2. Mangez moins gras, moins sucré et surtout moins salé

Afin de réduire votre consommation de graisses :

Aliments

A éviter

A limiter

A privilégier

Viandes, poissons, oeufsPlats industriels Viandes et poissons panésCharcuterie (jambon, saucisson, lardons...) limiter à 150g par semaine
Viande : Morceaux gras (entrecôtes)
Viande : privilégier les morceaux maigres
Les oeufs
Tous les poissons
Lait et dérivésFromage à plus de 35% de matières grasses (triples crème, boursin...)Lait entierLait demi-écrémé
Fromage blanc nature
Yaourt au lait demi-écrémé
Produits céréaliersBrioches
Viennoiseries
Pâtisseries
PainPâtes
Riz
Légumineuses
Pommes de terre
Matières grassesVégétaline
Saindoux
Matières grasses animales
Sauces industrielles
Mayonnaise
Fruits à coque grillés et/ou salés
Beurre
Crème
Huiles végétales (colza, olive, lin...)
Avocat
Fruits à coques non salés (noix, noisettes, noix de cajou, amandes)

Afin de manger moins de sucre raffiné :

Aliments

A éviter

A limiter

A privilégier

Lait et dérivésDesserts liégeois
Mousse au chocolat
Yaourt sucré
Fromage blanc sucré
Lait sucré
Lait nature
Yaourt nature
Fromage blanc nature
Produits céréaliersBrioches
Viennoiseries
Pâtisseries
Purée en poudre
Caréales de petit-déjeuner en flocon ou soufflées
PainPâtes
Riz
Légumineuses
Pommes de terre
Fruits et légumesFruits au sirop
Confiture
Jus de fruit
Légumes cuisinés du commerce
Fruits secs
Fruits et légumes frais
Produits sucrésSucre
Confiture
Miel (1 à 2 cuillères à café par jour)Aucun
BoissonsBoissons sucrées
Sodas
Jus de fruits
Alcool (à limiter à maximum 2 verres par jour pour les femmes, 3 verres par jour pour les hommes)Eau plate, gazeuse, minérale, de source, tisanes sans sucre ajouté


Pour limiter son apport en sel, il faut comprendre où il se trouve :
Afin de manger moins de sel, les recommandations suivent celles pour manger moins de gras et de sucre car les aliments qui contiennent le plus de gras et de sucre sont généralement ceux qui contiennent aussi le plus de sel.

Les équivalences pour 1g de sel

1g de sel =

  • 1 sachet de sel
  • 1 pincée de sel
  • 1 part de fromage
  • 1 tranche de jambon blanc
  • 1 petite tranche de jambon fumé
  • 1 petite tranche de saumon fumé
  • 1 petite tranche de pâté
  • 1 petite tranche de terrine de poisson
  • 3 fines tranches de saucisson
  • 1 portion de légumes en conserve rincés
  • 3 sardines à l’huile
  • 3 bâtonnets de surimi
  • 6 crevettes fraîches
  • 100g de langoustines fraîches
  • 2 coquilles Saint–Jacques fraîches
  • 6 huîtres sans eau
  • 5 olives
  • 1 croissant
  • 3 tranches de pain

3. Limiter les boissons excitantes

Si vous souffrez d’hypertension artérielle, alors il est recommandé de limiter votre consommation de café, de thé et d’alcool.

Dans le cas où vous êtes en bonne santé mais que vous souhaitez consommer de tout, voici les portions recommandées :

  • Le café : maximum 400mg de caféine par jour (environ 4 tasses de café par jour maximum)
  • Le thé : maximum ½ litre par jour
  • L’alcool : à limiter à 2 verres par jour pour les femmes, et 3 verres par jour pour les hommes

4. Adoptez le régime méditerranéen

Préférez la nourriture type méditerranéenne en mangeant beaucoup de fruits et légumes, en préférant le poisson à la viande, en préférant plutôt l’entrée au dessert et en mangeant plus riche le midi que le soir.

5. Apprenez à “baisser la pression”

Le stress et l’anxiété sont des facteurs de risque à l’hypertension artérielle. Travailler sur soi et apprendre à se détendre ou à méditer peut grandement améliorer votre hypertension.

6. Dormez suffisamment

Des études ont prouvé que les personnes qui dormaient environ 5 heures par nuit avaient deux fois plus de risque de développer de l’hypertension artérielle que ceux qui dorment 7 à 8 heures par nuit. Veillez donc à ne pas veiller trop tard !

7. Arrêtez de fumer

Chaque cigarette augmente temporairement la pression artérielle et le rythme cardiaque. A long terme, cette habitude répétée affaiblit le cœur et les vaisseaux sanguins. A court terme, elle empire une pression artérielle déjà présente.

8. Parlez à votre médecin

Bien que silencieuse, l’hypertension artérielle peut provoquer des symptômes dans de rare cas. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

  • Si vous n’avez pas d’hypertension artérielle

Le diagnostic d’hypertension artérielle n’a pas été posé mais vous vous posez des questions en raison de certains symptômes qui reviennent souvent, tels que des maux de tête, des saignements du nez ou des douleurs dans les jambes... Vous pouvez aller consulter votre médecin afin de pouvoir procéder à des mesures plus approfondies.

  • Si vous souffrez d’hypertension artérielle

Votre médecin vous a déjà annoncé que vous souffrez d’hypertension artérielle mais vous ressentez maux de tête, saignements du nez ou des douleurs dans les jambes... Autre cas de figure, vous avez un tensiomètre automatique chez vous et vous constatez que votre pression artérielle ne baisse pas malgré votre traitement : n’hésitez surtout pas à consulter votre médecin afin de rediscuter de votre

traitement. En effet, il pourra peut-être adapter les doses et vous recommander l’heure à laquelle il est préférable de prendre vos médicaments.

Nous espérons que vous mettrez ces conseils en pratique dès que possible afin de vous offrir une vie plus longue et en meilleure santé !

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à vous proposer des offres, contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations et paramétrer vos cookies, cliquez ici.