Blog

← Retour
07/12
2021

Quand consulter un rhumatologue ? Qu'est-ce que la rhumatologie ?

La rhumatologie est la spécialité qui s'intéresse aux maladies de l’appareil locomoteur. C’est une spécialité qui soigne principalement les pathologies rhumatismales. Quelles sont les maladies traitées par la rhumatologie ? Quand consulter un rhumatologue ? Et que fait ce dernier pendant la consultation ? Explications dans cet article.

La rhumatologie : définition

La rhumatologie est une spécialité médicale qui soigne les maladies liées à l'appareil locomoteur, c’est-à-dire aux os, aux muscles, aux tendons, aux ligaments et aux articulations. Le rhumatologue peut être amené à s'occuper de patients ayant des problématiques neurologiques également ; il peut être amené à soigner la sciatique ou le syndrome du canal carpien par exemple. En effet, certaines pathologies rhumatismales ont des incidences neurologiques et peuvent même être très handicapantes. Certaines pathologies entraînent une invalidité et obligent les personnes à faire appel à des aides à domicile.
Généralement, les symptômes qui amènent les patients à consulter un rhumatologue sont la douleur et la gêne aux mouvements articulaires. Ce dernier peut collaborer avec d’autres spécialistes pour former une équipe médicale permettant d’assurer une prise en charge complète et pluridisciplinaire, comme les kinésithérapeutes qui font la rééducation et les médecins internes s’il s’agit d’un rhumatisme qui touche plusieurs organes du corps.

La différence entre la rhumatologie et l’orthopédie

Beaucoup confondent le rhumatologue et l'orthopédiste. La rhumatologie soigne tout ce qui affecte l’appareil locomoteur, tandis que l'orthopédie s'intéresse à la chirurgie orthopédique. L’orthopédiste est donc un chirurgien qui s’occupe des opérations chirurgicales en lien avec les os, telles que les malformations, les fractures, les luxations, etc. Il soigne également les problèmes osseux sérieux, comme les tumeurs malignes.
Le rhumatologue n'opère pas mais il est parfois amené à rediriger son patient vers un orthopédiste pour avoir un avis. C'est le cas par exemple lors d'une arthrose de hanche invalidante pour laquelle la question de l'opération, la pose du prothèse de hanche, peut se poser.

Les maladies traitées par la rhumatologie

La rhumatologie est une spécialité vaste qui traite beaucoup de maladies inflammatoires et mécaniques, voici une liste des pathologies les plus fréquentes que soigne le rhumatologue :

L’arthrose

L’arthrose est une des maladies dégénératives les plus répandues. Elle est due au vieillissement et provoque la dégénérescence du cartilage qui se situe au niveau de l’articulation. Cela entraîne des douleurs dites "mécaniques". L'arthrose peut toucher toutes les articulations du corps humain. Elle est très présente au niveau des hanches, genoux et épaules notamment.

L’ostéoporose

C’est une maladie ostéo-articulaire engendrée par la déminéralisation des structures osseuses, ce qui conduit à leur fragilisation. Ce problème osseux peut se manifester principalement par des fractures spontanées. Le rhumatologue peut être amené à traiter médicalement ses patients afin de les aider à renforcer leur os.

La goutte

C’est une pathologie rhumatismale qui résulte de l'envahissement des articulations par l’acide urique, suite à l’augmentation de son taux dans le système vasculaire. Cela cause des crises inflammatoires au niveau des articulations atteintes et autour d’elles. Elle est très présente au niveau du gros orteil ; on parle de crise de goutte.

La polyarthrite rhumatoïde

Elle est la plus fréquente des rhumatismes inflammatoires chroniques. C’est une maladie auto-immune qui engendre des inflammations au niveau de plusieurs articulations à la fois, comme celle du poignet, du genou et des doigts. La polyarthrite rhumatoïde peut devenir très invalidante.

La spondylarthrite ankylosante

La spondylarthrite ankylosante, encore appelée polyarthrite rhumatismale, est une maladie inflammatoire qui entraîne des inflammations au niveau de la colonne vertébrale et du bas du dos. Les symptômes que ressentent les patients atteints sont une douleur lombaire, dite lombalgie, et un durcissement des articulations.

Les maladies auto-immunes touchant les articulations

La rhumatologie traite également les maladies auto-immunes qui touchent les articulations. Ce sont des maladies où l’immunologie du corps se met à attaquer ses propres organes. Parmi elles, on retrouve le lupus et le syndrome de Gougerot-Sjögren.

La rhumatologie : quand consulter ?

Les douleurs articulaires

Les douleurs articulaires sont un motif de consultation en rhumatologie. Si ces douleurs sont dues à une arthrite (origine fonctionnelle), elles se manifestent le plus souvent pendant la nuit. Si leur origine est mécanique, c'est-à-dire des douleurs ressenties tout au long de la journée et aggravées par les mouvements musculaires et articulaires, il est probable que ce soit de l'arthrose.

Le gonflement des articulations

Le gonflement d’une articulation peut être un signe de son inflammation. Il peut parfois être présent des 2 côtés. Il peut être accompagné d’une rougeur, ce qui renforce la probabilité de l’arthrite.

Les lombalgies

Les lombalgies sont les douleurs des vertèbres lombaires, c’est-à-dire les douleurs du bas du dos. C’est un motif de consultation très fréquent en rhumatologie. Il ne faut pas sous-estimer ces douleurs vertébrales car elles peuvent révéler plusieurs affections rhumatismales, notamment la spondylarthrite ankylosante, l’arthrite ou encore l’arthrose.

Le blocage des articulations

Lorsque le patient a des blocages articulaires ou lorsqu’il ressent une raideur, une consultation chez le rhumatologue peut s'avérer nécessaire. Il y a plusieurs raisons à ce blocage : l’inflammation, l'arthrose, dees lésions méniscales, etc. Les causes peuvent être aussi extra-articulaires, comme les atteintes nerveuses et tendineuses ou la présence de corps étrangers dans l’articulation.

Comment se passe la consultation chez le rhumatologue ?

D'après la Société Française de Rhumatologie, un rhumatologue doit effectuer une consultation complète et minutieuse, qui passe par trois étapes : l’interrogatoire, l’examen clinique et éventuellement, la prescription d'examens complémentaires.

L’interrogatoire

L’interrogatoire, appelé également l’anamnèse, est la première étape de toute consultation en médecine. Durant cette étape, le rhumatologue pose des questions à son patient afin qu’il collecte des informations pouvant l'orienter vers le diagnostic. Il cherche à connaître l'âge et les antécédents généraux et rhumatologiques du malade. Il questionne aussi sur la date de l’apparition des symptômes, leur évolution et leur fréquence. Le patient doit répondre à ces questions avec le plus de détails possible car chaque information qu’il donne peut orienter le médecin vers le diagnostic correct de sa maladie.

L’examen clinique

C’est l’étape de l’étude et la recherche clinique des symptômes, ce qui veut dire que le médecin examine le patient pour rechercher les signes physiques qu’il présente. L’examen clinique rhumatologique est lui même constitué de 3 étapes : l’inspection, la palpation et la mobilisation articulaire.

Pendant l’inspection, le médecin rhumatologue inspecte minutieusement la partie souffrante du corps tout en essayant de rechercher des anomalies. Il peut trouver par exemple un gonflement, une rougeur ou une déformation.

Lors de la palpation, le rhumatologue est amené à toucher les articulations et zones douloureuses de son patient. Il peut ainsi détecter les points douloureux, les gonflements intra-articulaires et l'élévation de la température articulaire.

Puis enfin, il mobilise ou demande au patient d’effectuer quelques mouvements articulaires afin de savoir s’il y a des limitations d'amplitude. À titre d'exemple, il peut lui demander de lever sa jambe afin de détecter des problèmes éventuels au niveau de ses hanches.

Les examens complémentaires

Les examens complémentaires, qui ne sont autres que les imageries et les analyses, ont un but diagnostique et thérapeutique. Ils confirment ou infirment le diagnostic suspecté par le médecin et l'orientent vers la traitement. Les imageries les plus utilisées en rhumatologie sont la radiologie, le scanner, l'IRM et l'échographie. Quant aux examens biologiques, le rhumatologue demande généralement les analyses des biomarqueurs de l'inflammation telle que la CRP. Il peut également faire une ostéodensitométrie, pour évaluer la densité de l’os et rechercher sa déminéralisation.

En conclusion, le rhumatologue est amené à traiter un large panel de pathologies. Il doit être attentif aux différents symptômes du patient pour pouvoir le soigner ou l'orienter auprès du professionnel de santé compétent.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à vous proposer des offres, contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations et paramétrer vos cookies, cliquez ici.