Blog

← Retour
09/08
2021

Signe dans les yeux qui indique la mort

Les yeux sont les portes de l'âme comme on le dit souvent. En fin de vie, le corps d’une personne subit de nombreux changements physiques. Ces derniers surviennent généralement sur quelques jours. La mort d'une personne peut se refléter dans ses yeux et cela même s'il a souffert ou non d'un décollement de la rétine ou d'une autre maladie oculaire. Ces changements sont stressants et perturbants, mais ne constituent généralement pas des urgences médicales. Ils font partie du processus normal de la mort.

DMLA : 2 patients retrouvent la vue grâce à des cellules souches - Sciences et Avenir

L’opacité cornéenne

Les changements oculaires peuvent être observés en testant les réflexes des pupilles et de la cornée de l'œil. Les cellules sanguines du corps se décomposent et libèrent du potassium. Dans l’œil, ce processus se produit plus lentement et à un rythme plus prévisible que dans le sang. Après la mort, la cornée perd son réflexe. Un signe dans les yeux des morts est l’opacité cornéenne. À la suite du décès, l’hydratation de la cornée est due à la dégénérescence des cellules endothéliales. La barrière endothéliale dégénérée de la cornée ne peut empêcher l’écoulement de l’humeur aqueuse vers la cornée. Cela entraîne ainsi une opacité.

La cornée du défunt devient floue ou trouble environ deux heures après le décès. Au cours du premier ou du deuxième jour suivant la mort, la cornée devient progressivement plus opaque. Une cornée vivante est une structure claire, transparente en forme de dôme, qui se situe devant l’iris. Elle est responsable d’environ 2/3 de la puissance optique totale de l’œil. Cela arrive en raison de sa courbure et de l’indice de réfraction qui en résulte.

La cornée doit rester transparente pour réfracter correctement la lumière et permettre une capture d’image de l’iris de bonne qualité. Sa transparence est maintenue par une hydratation contrôlée avec le film lacrymal produit par les glandes lacrymales. Elle est ensuite distribuée par les paupières. Lorsque la sécrétion s’arrête, l’anoxie, la déshydratation et l’acidose conduisent à une autolyse progressive des cellules.

Un changement de couleur des yeux

Un autre signe dans les yeux des morts que l’on peut remarquer est le changement de couleur des yeux. En fait, les yeux d’une personne décédée auront une apparence bleue ou grisâtre à cause de l’opacité de la cornée. Ce changement de couleur est dû à l’humeur aqueuse et à la lentille provoquée par le manque d’oxygène. Lorsqu'une personne meurt, elle cesse de produire des larmes et de cligner des yeux, la circulation sanguine s'arrête. La cornée doit être humide pour que l’oxygène puisse être absorbé. La couleur réelle de l’iris ne change pas, mais un film brumeux se forme sur le globe oculaire.

Cependant, les pupilles se dilatent au moment de la mort et deviennent très grandes quelques heures après la mort. Un exemple concret est la couleur des yeux d’un poisson mort. C’est le même signe dans les yeux des morts. Il s’agit d’un changement post-mortem normal. De nombreuses personnes meurent les yeux ouverts. Lorsque le blanc des yeux commence à se dessécher, il devient bleu ou gris, c’est ce qu'on appelle la "tache noire".

La modification de la taille et de la forme des pupilles

Il n’existe pas de changement évident sur la surface de l’iris. En position cadavérique, les pupilles sont généralement dilatées à cause de la relaxation des muscles de l’iris. Plus tard, elles peuvent être légèrement contractées avec le début de la rigidité cadavérique des muscles constricteurs. Dans d’autres cas, on peut observer un myosis initial dans les premières heures après le décès. Si la rigidité cadavérique affecte les muscles ciliaires des deux iris de manière inégale, les pupilles auront des ouvertures différentes.

Le signe dans les yeux des morts concernant la forme et la taille des pupilles dépend des antécédents médicaux. On cite par exemple les traitements médicamenteux et les opérations de l’œil. Si différents segments d’une même iris sont affectés de manière inégale, la pupille peut être irrégulièrement ovale. Mais, elle peut avoir une position excentrique.

La perte du réflexe pupillaire

Après le décès d'une personne, les pupilles s'élargissent, car le corps se détend et perd de l'oxygène. La constriction des pupilles nécessite une activation musculaire. Après la mort, la pupille se détend et s'ouvre. Les pupilles sont fixes et ne réagissent pas à la lumière. Il arrive que l'on braque une lumière dans les yeux d'une personne pour vérifier si ses pupilles sont réactives. Si elles sont réactives, on peut supposer qu'il y a un certain fonctionnement du cerveau. Si elles ne sont pas réactives et que d'autres signes de décès sont confirmés, la personne peut être déclarée morte.

Le signe de Kevorkian

Un autre signe dans les yeux des morts est le signe de Kevorkian. Il peut se manifester quelques minutes après le décès et dure environ une heure. Il est caractérisé par la fragmentation des vaisseaux sanguins et peut donner à l’œil une apparence sanglante. Si les yeux restent ouverts après la mort, des dépôts de poussière s’accumulent dans la partie exposée de l’œil. La dessiccation de la sclérotique se produit, ce qui donne lieu à une zone décolorée de forme triangulaire. La sclérotique est initialement de couleur jaune. Mais, elle peut devenir rouge foncé ou noire au fur et à mesure que la poussière se dépose.

La flaccidité oculaire

En outre, la pression dans les yeux commence à diminuer. Et les globes oculaires deviennent flasques avant de s'enfoncer dans les orbites des yeux. Un autre signe dans les yeux des morts est la dépression du globe, la flaccidité du globe oculaire. Il perd sa fermeté en raison de la réduction de la pression intraoculaire.

La pression intraoculaire normale pendant la vie est entre 10 à 20 mmHg. Lorsqu’une personne est décédée, cette pression est de 12 mmHg environ une heure après le décès. Elle est de 10 mmHg au bout de deux heures et 8,5 mmHg trois heures après la mort. Il ne reste plus que 5 mmHg dans les huit heures suivant le décès. Au bout de 4 jours, on remarque une absence de fluide intraoculaire.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à vous proposer des offres, contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations et paramétrer vos cookies, cliquez ici.