Quelles sont les aides financières ?

1. Personne "dépendante" :

L'aide aux personnes âgées et en perte d'autonomie est l'Allocation Personnalisée pour l'Autonomie (APA) : la demande est à faire auprès de votre département ou mairie ou CCAS pour en bénéficier. L'équipe sociale se déplacera pour évaluer la perte d'autonomie de votre proche (classée de 1 à 4 selon une grille) et établir un plan d'aide comprenant un volume horaire d'aide mensuel. Attention, ce plan d'aide est soumis à condition de ressources.

L'APA n'est pas rétroactive : il faut faire la demande rapidement pour bénéficier d'une prise en charge.

D'autres aides existent, pour en savoir plus.

2. Personne non dépendante mais ayant besoin ponctuellement d'aide à domicile ou d'un peu de ménage par ex :

  • Les Caisses de retraites et mutuelles peuvent prendre en charge quelques heures d'aide par mois en fonction de l'état de la personne.
  • Si votre proche sort de l'hôpital : il peut faire une demande d'ARDH (Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation), qui peut financer jusque 1800 euros d'aide pour 3 mois. Attention il faut faire la demande AVANT de sortir de l'hôpital.

3. Avantage fiscal :

Il représente 50% du montant des dépenses annuelles, dans la limite de plafonds fixés à :

  • 12 000 €, majorés de 1 500 € par membre du foyer âgé de plus de 65 ans. Le plafond total ne peut pas dépasser 15 000 €.
  • 20 000 € si l'un des membres du foyer est titulaire de la carte d'invalidité ou perçoit une pension d'invalidité de 3ème catégorie.
  • Si vous employez directement une aide à domicile, le plafond annuel de dépense est fixé à 15000 € au lieu de 12000 € la première année.

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à vous proposer des offres, contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations et paramétrer vos cookies, cliquez ici.