6. Que faire en cas d'arrêt de travail de mon salarié ?

L’absence du salarié (maladie ou maternité) est obligatoirement justifiée par la délivrance d’un arrêt de travail par un médecin.

Dans ces deux situations, au plus tard dans les 48 heures qui suivent l’arrêt de travail, votre salarié doit :

1. Transmettre à sa Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) les volets 1 et 2 du formulaire d’avis d’arrêt de travail.

2. Vous Adresser le volet 3 (ou une copie).

Vous ne devez pas adresser un exemplaire de ce document au Centre national Cesu.

En cas d’absence pour maladie, accident du travail ou maternité, vous n’avez rien à payer à votre salarié et rien à déclarer au Cesu.

Les formalités que vous aurez à accomplir sont les suivantes :

1. DES LE DEBUT DE L'ARRET DE TRAVAIL

Dès réception du volet 3 de l'avis d'arrêt de travail de votre salarié(e), vous devez établir une attestation de salaire.

C'est sur la base des éléments portés sur cette attestation que l'Assurance Maladie détermine si votre salarié(e) remplit les conditions requises pour avoir droit aux indemnités journalières pendant son arrêt de travail.

Vous pouvez établir cette attestation de salaire par courrier : remplissez le formulaire https://www.ameli.fr/sites/default/files/formualires/107/s3201.pdf et adressez-le à la caisse d'assurance maladie de votre salarié(e).

2. AU MOMENT DE LA REPRISE DU TRAVAIL :

Seules les reprises anticipées du travail doivent être signalées à la caisse d'assurance maladie dont dépend votre salarié(e) dans le même délai de 5 jours à compter de cet évènement.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à vous proposer des offres, contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations et paramétrer vos cookies, cliquez ici.