16. Protection sociale des auto-entrepreneurs

D’ici 2020, tous les auto-entrepreneurs seront rattachés au régime général de la sécurité sociale (la CPAM).

Ceux immatriculés en 2018 seront toujours gérés par la sécurité sociale des indépendants en 2019 et basculeront en 2020 au régime général, tandis que ceux créant leur auto-entreprise en 2019 seront automatiquement rattachés à la CPAM. Vous n’aurez donc plus à choisir un organisme conventionné comme c’était le cas jusqu’à maintenant.

Cette prise en charge par la CPAM concerne :

  • Le remboursement des soins et frais de santé du régime obligatoire
  • Le versement des indemnités journalières en cas d’arrêt maladie ou de congé maternité
  • Le paiement des pensions d’invalidité
  • L’ouverture de vos droits à la CMU-C

Note : Les prestations seront toutefois calculées sur la base des cotisations payées. Pour en savoir plus, rapprochez vous de la CPAM.

Les auto-entrepreneurs exerçants des activités libérales réglementées dépendent toujours de la CIPAV pour l’assurance vieillesse et l’invalidité en 2019.

Enfin, si vous exercez une activité libérale non réglementée, vous pouvez demander à quitter la CIPAV afin d’être géré par la Sécurité Sociale des Indépendants. C’est une nouveauté importante pour les auto-entrepreneurs car ce changement vous permettra notamment de bénéficier d’indemnités journalières en cas d’arrêt maladie (sous certaines conditions).

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à vous proposer des offres, contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations et paramétrer vos cookies, cliquez ici.